Articles récents

Combat idéologique contre l’islam radical, par Sonia Mabrouk. #Mabrouk

Nous y sommes. Le combat de ne fait que commencer. Nous y sommes. Le combat de ne fait que commencer. Cette lutte idéologique qui prendra plusieurs années, se tient au sein même de l’islam. Elle s’est cristallisée ces derniers jours sur le mal nommé « burkini« . Le débat à tourné court, virant à l’insulte sur les […]

Qui sont les défenseurs du burkini ? Par Sonia Mabrouk. #SoniaMabrouk

Je respect le travail du spécialiste et politologue Olivier Roy. Toutefois, je ne le comprend pas lorsqu’il affirme que le burkini « fait sauter les fondamentalistes au plafond ». J’ai voyagé dans de nombreux pays arabes et, sur certaines plages, je ne crois pas que ce soient les femmes couvertes des pieds à la tête qui posent […]

Les islamo-gauchistes par Sonia Mabrouk.

La croyance ne peut-être qu’intime à mon sens. J’ai toujours suivie et respecté la culture musulmane qu’on m’a inculquée. Et je suis aujourd’hui profondément ulcérée par la barbarie djihadiste qui se drape dans notre religion. Un profond examen de conscience doit-être fait. Ceux qui affirment qu’il n’y a aucun problème avec l’islam ne nous rendent […]

Appréhender la notion de bonheur, avec Yuval Noah Harari dans le livre « Sapiens ».

Rien ne résume mieux l’argument biologique que le fameux slogan New Age : « Le bonheur commence en soi. » Argent, statut social, chirurgie plastique, belle maison, pouvoir : rien de tout cela ne vous apportera le bonheur. Le bonheur durable ne saurait venir que de la sérotonine, de la dopamine et de l’ocytocine. Dans […]

Le bonheur selon le bouddhisme ? Par Yuval Noah Harari

  Le problème, selon le bouddhisme, c’est que nos sentiments ne sont rien de plus que des vibrations fugitives, qui changent à chaque instant, telles les vagues de l’océan. Voici cinq minutes, j’étais joyeux et déterminé, mais ces sentiments ont disparu, et je pourrais bien me sentir triste et abattu. Si je veux connaître des […]

Comment j’ai tué Shearazade ! Livre de Hamid Zanaz.

Votre livre « J’ai tué Schéhérazade : Confessions d’une femme arabe en colère » est-il une lettre adressée à ces machos, une lettre de divorce relatant l’impossibilité d’une normalisation avec eux? Car à l’inverse de Shéhérazade, vous ne leur racontez pas des histoires, mais demandez ce qu’ils ne pourraient jamais accepter: des relations libres et justes entre […]