PARTIE(3) Désamorcer le délire d’opinions, fanatisme, attentat, #libertéd’expression après Charlie, sur le #blasphème.

 » Comment pouvez-vous vous autoriser à insulter la chose la plus sacrée pour moi? Le prophète, il est plus sacré que mon père et ma mère, que ma propre existence sur terre ». Discours tenu part un musulman à la sortie de la prière du vendredi 9 janvier devant la mosquée de Paris.( Vidéo ci-dessous).

-Imaginez un homme pour qui les aubergines sont sacrés. Plus que ses propres parents. Ce type vous voit manger une aubergine et vous égorge. Par définition, le sacré vaut par rapport à une croyance ou à un autre monde (celui du croyant), mais dans ce monde-ci ce n’est pas un critère recevable. Néanmoins il faut conserver ici le sens de la nuance. Nos société ont été autrefois influencées par la vision religieuse du monde. Cela a laissé des traces dans certains fonctionnement de nos institutions. Donc, cet homme a profondément tort, mais il touche à un problème complexe.

« La loi de la République, elle est moins sacrée. » Des Collégiens, autour de la minute de silence du 8 janvier.

La loi de la république n’est pas sacrée. Libre à ceux qui le veulent de la considéré comme sacrée ; en tout cas, ce n’est pas parcequ’elle est sacrée qu’elle est impérative. Elle est impérative parcequ’elle a été votée.
Toutefois, certain philosophes, comme Rousseau à la fin de son contrat social, ont voulu promouvoir quelque chose comme une « religion civile ». Certains symboles et rites républicains témoigne de cette aspiration. Marianne est un équivalent républicain de Marie ; les mairies proposent encore de nos jours un « baptême civil » aux jeunes citoyens français. Pourquoi? L’idée est que ce décorum plus ou moins calqué sur la symbolique religieuse a une fonction pédagogique. Les lois de la république sont froides et rationnelles ; pour les faire entrer dans le cœur des gens, ces ajouts symboliques sont censés aider. Pourtant même  dans l’esprit de Rousseau, la religion civile n’est qu’un facilitateur de paix sociale, un bricolage pour inciter les citoyens au respect des lois. Celles-ci ne tirent cependant leur légitimité que du fait qu’elles expriment ( ou sont censées exprimer pour certaines) la volonté générale.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.