Critique des tyrannies morales, par Geoges Orwell.

1984-Event-Page-Image

La privation sexuelle entraîne l’hystérie, laquelle est désirable, car on peut la transformer en fièvre guerrière et en dévotion pour les dirigeants.
Quand on fait l’amour on brûle son énergie. Après on se sent heureux et on se moque du reste. Ils ne peuvent admettre que l’on soit ainsi. Ils veulent que l’énergie éclate continuellement. Toutes ces marches et contremarches, ces acclamations, ces drapeaux flottants, sont simplement de l’instinct sexuel aigri.

Georges Orwell, 1984.

Présentation du livre et du concept de « Novlangue » :

La Novlangue :

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.