Extrait, Amin Maalouf « Le périple de Baldassare ».

Maalouf-500x277

Je maudis à pleine bouche les adorateurs de l’apocalypse.

De là ou je me trouve, j’ai vu la peur, la peur monstrueuse, naître et grossir et se rependre, je l’ai vue s’insinuer dans les esprits, jusqu’à dans celui de mes proches, jusque dans le mien, je l’ai vue bousculer la raison, la piétiner, l’humilier, puis la dévorer.

Pour me soutenir, cliquez-ici.

Publicités