Pour une pensée non complotiste des complots quand ils existent, par Bertrand Vidal, sociologue de l’imaginaire humain.

Voir des complots ce n’est pas être complotiste, émettre des doutes sur les versions officielles ce n’est pas FORCÉMENT être complotiste, par contre inventer des théories à partir de rien ou presque c’est cela qui empêche de voir les VRAIS problèmes et les vrais ententes d’intérêts communs entre gens malintentionnés, comme nos capitaines du néo libéralisme moderne. Car pendant que certains cherchent des lézards ou des sociétés secrètes, eux ils remplissent leurs comptes en banque en nous vendent des poisons et en construisant les outils institutionnels de notre aliénation !!!
complots4

Le risque du complotisme :

Le risque est de tomber dans l’hypercritique. Les complotistes ont tendance à condamner et à remettre en question absolument toute réalité, dans le domaine politique, économique, médiatique… Mais cet appétit pour le soupçon est insatiable. Poussée à l’extrême, cette tendance au doute nous déconnecte complètement du réel. Et si plus rien n’est vrai, plus rien n’existe.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.