Pensée extrêmes du migrant, par Amin Maalouf.

LITERATURA-09092805.jpg de Reporteros ABC--0252IRYR.jpg-

Deux pensées extrêmes s’affrontent chez les migrants qui arrivent dans un pays. L’une consiste a penser que le pays d’accueil est une page blanche sur laquelle on peut écrire ce que l’on veut, l’autre, que le pays d’accueil est une page déjà écrite où on ne peut rien changer. La vérité étant que le pays d’accueil est une page en train d’être écrite, à laquelle il faut se joindre en respectant ce qui a déjà été écrit .

 Présentation du livre de Amin Maalouf, les identités meurtrières :

 

Pour acheter le livre au meilleur prix en soutenant le blog c’est ici :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.