Le socialisme de Jean Jaurès.

image

Tant que l’instinct de chauvinisme et de race prévaudront sur la conscience des prolétaires exploités, il sera impossible d’élever sur ce fondement sans union, sur ces pierres réduites en poussières, la maison de la nationalité.

Pour la classe ouvrière d’un pays d’immigration, être séparée par nations est une grande fragilité. La force des revendications, comme la méthode elle-même, en sont amoindris les ouvriers sont fragilisés par leur division en nationalités.

Nous devons réaliser par la République l’abolition du salariat, l’affranchissement des cœurs et des bras, la remise graduelle des moyens de production aux mains des travailleurs pour la constitution d’un patrimoine collectif. Si vous n’avez pas un but élevé, si vous ne poursuivez pas une haute pensée de justice sociale, d’égalité sociale, vos petites réformes iront grossir le poids de vos lois stériles.

Jean Jaurès.

Il faut que toutes nos idées soient comme imprégnées d’enfance, c’est à dire de générosité pure et de sérénité.

Jean Jaurès.

L’idée de propriété sociale des moyens de production est le point lumineux où tous les vrais révolutionnaires se rallient.

Jean Jaurès.

La libre concurrence aboutit à de formidables monopoles privés… Tout ce que le libéralisme économique avait rêvé est démenti.

Jean Jaurès.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s