Souvenir de galère.

Me souvient quand l’acide gastrique me brûlait l’estomac à la sorti du foyer à 18 ans, et que j’achetais des paquets de 10 clopes pour me couper la faim pendant 10 repas au lieu d’une flûte qui m’aurait calée qu’un seul repas, et que les cages d’escaliers me servaient de chambre à coucher.

Ce genre de souvenir me rappel à quel point j’ai de la chance d’avoir le peu que j’ai maintenant et contrairement a beaucoup je sais l’apprécier a sa juste valeur.

Cyril Chevrot.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s