Le ressort des théories complotistes.

image

Dans notre société de l’information, la désinformation devient un élément-clé. La crise économique, qui mobilise l’actualité depuis plusieurs années, reste extrêmement difficile à expliquer dans sa globalité, et donc à comprendre. Du coup, certains cherchent des indices et des raccourcis pour assouvir ce besoin de comprendre, quitte à sacrifier la rationalité. Voilà le principal ressort de la théorie du complot mondial.

Bertrand Vidal, sociologue de l’imaginaire humain.

Publicités