Origines, par Cyril CHEVROT.

image

Une partie de la population, un peu extrémiste, voudrait qu’il soit possible de se soustraire de tout héritages, de toutes appartenances, pour être parfaitement libre de choisir la totalité de notre identité.

Une autre partie, fondamentaliste en partie ou en totalité, voudrait que nous ne soyons QUE notre héritage, QUE nos origines desquelles il ne faudrait pas s’éloigner sous peine de perdre son identité.

Il semble au final que ce soit plus complexe et plus nuancé que ce qui est présenté dans ces deux visions caricaturales. Nous sommes tous des « additionnés », nous sommes la somme des valeurs et des traditions qui nous ont précédées, oui, mais aussi, a cela vient s’ajouter la somme des valeurs et des traditions nouvelles que nous allons choisir.

Cyril.

Publicités