Poème de Khayyam, La douleur.

image

Ne cherche aucun ami dans cette foire que tu traverses.
Ne cherche pas, non plus, un abri sûr.
D’une âme ferme, accueille la douleur, et ne songe pas à te procurer un remède que tu ne trouveras pas.
Dans l’infortune, souris.
Ne demande à personne de te sourire.
Tu perdrais ton temps.

Omar Khayyâm.

Publicités