Cendrillon, les radicaux et les déradicalisateurs. Samira El-Ayachi.

image

Cendrillon dit: « c’est entre Dieu et moi ». Mais entre Dieu et elle se sont immiscés les prêtres, le père, la police, les soldats, les commerçants, les avocats, les rabbins, les imams, les journalistes, les candidats à la présidence de la république et tous les ministres, les illettrés, beaucoup, les savants, les petits chefs, et puis les rats.

Sont sortis des égouts et des caves, ont déchirés les poubelles, sont dans la rue, sont rentrés dans nos têtes, sortis par la bouche, se faufilent dans nos maisons, dans nos télévisions, nous parlent par écrans interposés, sont partout, les rats.

Les rats disent: les radicaux. Les rats disent qu’il faut éradiquer les radicaux, alors les rats se sont radicalisés. Les déradicalisateurs veulent éradiqués les rats, alors les rats se sont radicalisés et veulent nous éradiquer. Les rats disent que les  déradicalisateurs veulent les déradicaliser alors ils veulent les éradiquer. La guerre contre les rats est déclarée. Les radicalisateurs de rats les radicaux et les éradiquateurs de rats : les mêmes. Au bout c’est c’est la mort avec un morceau de fromage et du gros sang dedans sur la tapette. J’ai aussi peur des radicaux que se ceux qui veulent dératiser le monde.

Samira El-Ayachi.

Publicités