Tolérance religieuse par Shams de Tabriz

image

Un jour il y avait trois vendeurs de raisins. Chacun tenait un type de raisin différent : noir, vert et jaune. Ils ne cessaient de se quereller parce-que chacun pensait que son raisin était le meilleur du monde. Un soufi passa par là et, les entendant se quereller, il prit des grappes à chaque vendeur, les mit dans un seau et les pressa ensemble. Il but le jus et jeta les peaux, parce-que ce qui compte, c’est l’essence du fruit pas sa forme extérieur. Chrétiens, juifs, musulmans, ou même simplement humains sont comme ces vendeurs de raisins.

Shams de Tabriz, soufi mon amour de Elif Shafak.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.