Occident VS Orient, par Amin Maalouf.

Ce que je reproche aujourd’hui au monde arabe, c’est l’indigence de sa conscience morale ; ce que je reproche à l’Occident, c’est sa propension à transformer sa conscience morale en instrument de domination. Deux accusations lourdes, et pour moi doublement douloureuses, mais que je ne puis passer sous silence dans un livre qui prétend s’attaquer aux origines de la régression qui s’annonce. Dans le discours des uns, on chercherait en vain les traces d’une préoccupation éthique ou la référence à des valeurs universelles ; dans le discours des autres, ces préoccupations et ces références sont omniprésentes, mais utilisées sélectivement, et constamment détournées au service d’une politique. Le résultat étant que l’Occident ne cesse de perdre de sa crédibilité morale, et que ses détracteurs n’en on aucune. 

Le dérèglement du monde, par Amin Maalouf.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s