Faut-il faire confiance aux « professionnels de la religion » ? Par Spinoza dans « Le problème Spinoza » de Irvin Yalom. 

Bento (Baruch) Spinoza : Il est exact que la Thorah présente Adam comme le premier homme. Il est exact qu’elle dit que son fils Caïn s’est marié. Et nous avons, certes, le droit de poser la question qui s’impose : si Adam est le premier homme, alors qui Caïn a-t-il put épouser ? Ce point est en débat depuis plus de mille ans dans les études bibliques. Et donc si tu me demandes s’il s’agit d’une fable, je dois répondre « oui »- à l’évidence l’histoire n’est qu’une métaphore.
Gabriel Spinoza : Tu dis cela parce que tu ne la comprends pas. Ta sagesse surpasse t’elle celle de Dieu ? Ne sais tu pas qu’il y a des raisons au fait de ne pas comprendre et que nous devons nous fier à nos rabbins pour interpréter et éclairer les Écritures ?
Bento Spinoza : Une conclusion qui convient merveilleusement aux rabbins, Gabriel. Les professionnels de la religion ont toujours cherché, au cours des siècles, à être les seuls interprètes des mystères. Cela leur est bien utile.

 

« Le problème Spinoza » de Irvin Yalom

présentation vidéo du livre :

Acheter le livre ici en cliquant sur la photo :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s