Menu Accueil

Sacralisation et objetisation de la femme. Par Leïla Slimani, dans sexe et mensonges. 

Le culte de la pureté est une violence. On met la femme sur un piédestal complètement factice en la traitant de bijou, qu’il faudrait protéger des regards malveillants des hommes. Mais finalement, quelle image les hommes ont-ils d’eux-mêmes ?
Leïla Slimani sexe et mensonges.

▶️Des milliers de prostituées sont des soutiens de famille, et en même temps on les considère comme des parias. Elles sont rejetées, moquées, cachées. Nous sommes dans une impasse. Nous nous drapons dans une fausse vertu alors que notre système, en interdisant les relations sexuelles, favorise la marchandisation du corps, la violence et l’instrumentalisation du corps de la femme. Le sexe est devenu une nouvelle ligne rouge. Les Marocains oscillent entre le fantasme et la détestation. Nous sommes le cinquième consommateur mondial de pornographie sur Internet, et en même temps les gens appellent continuellement à la décence.

 

Présentation du livre :

 

Acheter le livre ici  : 

 

 

Publicités

Catégories :Féminisme intellectuel Politique Société

Tagué:

Cyril CHEVROT.

Humaniste, laïque, rationaliste et spirituel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :