Menu Accueil

Droit à l’égalité, droit à la différence. Par Nancy Fraser. 

La gauche se divise souvent sur la définition des inégalités, et sur la politique à mener pour la réduire. Doit-on considérer qu’elles sont avant tout sociales, ou penser qu’elles sont avant tout culturelles ? Le choix du projet politique découlera largement de la réponse. 


 La reconnaissance s’est imposée comme un concept clé de notre époque, à l’heure ou le capitalisme accélère les contacts transculturels, brise les schémas d’interprétation et politise les identités. Des groupes mobilisés sous la bannière de la nation, de l’ethnie, de la « race », du genre, de la sexualité luttent pour faire « reconnaître une différence« .

Dans ces batailles, l’identité remplace des intérêts de classe comme lieu de mobilisation politique -on demande plus souvent a être « reconnu » comme Noir, homosexuel, Corrézien ou orthodoxe que comme prolétaire ou bourgeois. La domination culturelle remplace l’exploitation comme synonyme d’injustice fondamentale.
Cette mutation constitue-t-elle une diversion, qui conduirai à une forme de balkanisation de la société et au rejet des normes morales universalistes ? Ou bien offre t’elle la perspective d’une correction de la grille de lecture matérialiste, réputée discréditée par la chute du communisme de type soviétique, et qui, aveugle à la différence, renforcerait l’injustice en universalisant faussement les normes du groupe dominant ?

Se confronte ici deux conceptions globales de l’injustice. La première, l’injustice sociale, résulte de la structure économique de la société. Elle prend la forme de l’exploitation ou du dénouement. La seconde, de nature culturelle ou symbolique, découle des modèles sociaux de représentation, qui, lorsqu’ils imposent leurs codes d’interprétations et leurs valeurs, et cherchent à exclure les autres, engendre la domination culturelle, la non-reconnaissance ou le mépris.
Cette distinction entre injustice culturelle et injustice économique ne doit pas gommer le fait que, dans la pratique, les deux formes habituellement s’imbriquent et se  renforcent .

La subordination économique interdit en effet toute participation à la production culturelle, dont les normes sont elles-mêmes institutionnalisées par l’État et par le monde économique.
Le remède à l’injustice économique passe par des changements de structures : distribution des revenus, réorganisation de la division du travail, soumission des décisions d’investissement à un contrôle démocratique, transformation fondamentale du fonctionnement de l’économie… Cet ensemble, en tout ou partie, relève de la redistribution. Le remède à l’injustice culturelle, pour sa part, réside dans le changement culturel ou symbolique : réévaluation des identités méprisées, reconnaissance et valorisation de la diversité culturelle, ou, plus globalement, bouleversement général des modèles sociaux de représentation, qui modifierait la perception que chacun se fait de soi. Cet ensemble relève de la reconnaissance.

Ces deux concepts divergeant dans leur conception des groupes victimes de l’injustice.

Dans le cadre de la redistribution, il s’agira de classes sociales au sens large, définies d’abord en termes économiques, selon leur rapport au marché et aux moyens de production. L’exemple classique en est l’idée marxiste de la classe ouvrière exploitée, ce qui inclut également les groupes d’immigrants, les minorités ethniques, etc. Dans le cadre de la reconnaissance, l’injustice n’est plus liée aux rapports de production, mais à un défaut de considération. On cite en général le groupe ethnique, que les modèles culturels dominants proscrivent comme différents et de moindre valeur : ce qui s’applique aux homosexuels, aux « races », aux femmes…..

Le multiculturalisme fait,donc, place aux minorités, sans modifier les causes des inégalités


 

Publicités

Catégories :Economie Laïcité Politique Société

Tagué:

Cyril CHEVROT.

Humaniste, laïque, rationaliste et spirituel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :