Menu Accueil

Ma vie d’incompris. 

  ▶️Incompris de mes parents qui n’entendent pas le séisme qu’est un placement pour un enfant de 7 ans. 


▶️Incompris de ces éducateurs qui me disaient qu’être un bon gars c’est être un gars qui marche au pas de ceux qu’on  appel les »normaux ». 

▶️Incompris des enfants du village qui ne savaient pas que la violence n’est pas, chez nous, un mépris mais un langage. 


▶️Incompris du CPE qui me disait que l’école serait mon échappatoire, alors que je la voyais comme une prison de haute sécurité, un exutoire. 


▶️Incompris du psychologue qui me montrait des taches sur du papier pour comprendre pourquoi, à l’école, je n’obéissais pas. 

▶️Incompris des parents d’élèves qui recommandaient à leur enfants de ne pas trainer avec nous, les cas sociaux de la DDASS. 

▶️Incompris de ces profs qui me disaient que l’intelligence et le savoir passaient par la mise en mode « passif » de mon esprit et de mon intellect. 

▶️Aux profs inutiles qui m’ont appris qu’il vaut mieux se laisser traiter d’inculte par des instructeurs blasés que de les laisser m’instruire de leur inculture. 

▶️Incompris de ces profs  désireux d’accaparer mon intellect à des choses moins importantes, pour moi, que de savoir quel serait la teneur du maigre repas du soir. 
▶️Incompris de mes amis du quartier qui ne m’approuvaient pas, parce-que je n’avais pas un amour inconditionnel, pour le quartier, quand il avait tendance a être injuste.

▶️Incompris de l’assistance sociale qui mettait à ma disposition tous les moyens matériels pour ma réussite scolaire. Alors que mon manque principal, source de mon agitation, n’était pas matériel. 

▶️Incompris de ces agents en bleu qui me disaient que ma majorité serait serait le top départ d’une série d’aller-retour en prison alors que je n’y ai jamais mit les pieds. 

▶️Imcompris de ma famille qui pensait qu’un voyou est une âme mauvaise au lieu de voir que c’est une âme en détresse. 
▶️Incompris de mes amis de « bonne famille » qui devaient découvrir, avec moi,  que la misère est un ciment qui m’éloignait d’eux pour me rapprocher, inévitablement, de mes « semblables ». 

▶️Incompris de la juge des enfants qui me disait que c’est en foyer, au milieu de délinquants, que je trouverai le mode d’emploi d’une vie saine et sans histoires.  

▶️Incompris de ma princesse qui désespérait de voir son amour stopper l’hémorragie qui détruisait mon cœur. 

▶️Incompris de ceux qui ne savent pas que ce que c’est de vivre une enfance de foyer et de n’avoir en potes d’enfances que la haine, la colère et la peine, les seules véritables alliés vraiment fiable dans cette vie de nomade.

▶️Incompris des jeunes que leur mère appel chaque soir à l’heure du repas, pendant que mon frigo faisait de la peine a voir. 

▶️Incompris des étoiles la nuit, qui me donnaient à voir leur silence quand je demandais un simple signe et un peu de réconfort. 

▶️Incompris de la solitude qui ne voit pas que sa présence est la seule constante rassurante de mon  existence d’enfant. 
Incompris de mes employeurs qui apprendront qu’aucune de leur cravate ne peut m’donner des ordres ! 

▶️Incompris de cet inspecteur qui ne comprends pas que sa loi ne m’intéresse que si je peux en débattre l’utilité et l’éthique. 
Incompris du JAP qui me demande si je prends de la drogue, pensant que je ne respect pas mon corps parce-que je ne respect pas SA loi.

▶️Incompris du cadre judiciaire parce-que ces cons ne voyaient pas que je cherchais du sens a une éthique, pas une direction à suivre imposée par la matraque. 
Incompris de ceux qui voyaient la défaite et l’échec dans mon regard, alors que mes entrailles brulaient d’un excès d’ambition mais une ambition bien différente de la leur. 

▶️Incompris de ceux qui pensaient que mon salut était dans le travail alors que je savais qu’il était dans le travail sur moi-même. 

▶️Incompris de ceux qui n’ont pas vu que ma fuite en avant était un instinct de survie pour éviter les brûlures du passé. 
Incompris par ceux qui ne savent pas qu’il m’a fallut mourir pour pouvoir me reconstruire.

A vous tous, qui ne m’avez pas compris, merci d’avoir renforcé mon esprit de revanche ! 

Cyril CHEVROT

Publicités

Catégories :Ma religion Société

Tagué:

Cyril CHEVROT.

Humaniste, laïque, rationaliste et spirituel.

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :