Les vendus à l’occident ! Par Leila Slimani.

L-Attraction-fatale-de-Leila-Slimani

Je ne m’étonne plus quand on me reproche de faire le lit de l’intégrisme en prônant le progrès, de faire allonger les barbes des islamistes à chaque fois que j’ouvre la bouche. On m’accuse d’être islamophobe par opportunisme ou de ne pas respecter les valeurs conservatrices du Maroc. Et, argument suprême, on me reproche d’être une vendue à l’Occident. Ces détracteurs ont plusieurs visages : ils viennent des mouvances islamistes ou de la fachosphère occidentale, ce sont les modernistes de façade plus attachés à leurs privilèges qu’à leurs valeurs ou des conservateurs aigris, qui défendent une certaine pureté identitaire. Dans son poétique livre testamentaire, J’avais tant de choses à dire encore… (Éditions Desclée de Brouwer), Malek Chebel écrit ceci : « Toucher au tabou du sexe, celui de l’émancipation de la femme, celui du désir et surtout à la liberté de parole, ne peut m’attirer que des déboires. Même ceux que je croyais défendre, femmes, jeunes, célibataires, ne l’entendirent que d’une oreille. Tous m’ont jugé et tous m’en ont voulu de m’être totalement affranchi des nœuds qui les serraient jusqu’à l’étouffement. Comme toute émancipation, l’érotisme et surtout le droit d’en parler s’acquièrent de haute lutte. Cela procède d’une liberté assez rare : le droit de penser par soi-même. Il faut affronter le tabou le plus massif de tous. »

Leïla Slimani, sexe et mensonges.

 

Acheter le livre au meilleur prix :

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s