Ghettoïsation, en France, par Chahdortt Djavann.

Je trouve inquiétante la tendance du langage politique, sous l’influence d’une sociologie molle, à enfermer les immigrés dans un communautarisme à base religieuse et ethnique. On dit toujours, par exemple, qu’il y a quatre millions de musulmans en France. Mais une majorité de ces « musulmans », je le répète, se déclarent religieusement indifférents et beaucoup ont quitté leur pays pour fuir l’islam. Condamnés à mort chez eux, vont-ils se voir assignés au communautarisme religieux et réduits au silence dans les pays démocratiques ? Le bruit fait autour du voile ne doit pas être un moyen d’éluder les vrais problèmes que sont l’inégalité économique, le logement, la ghettoïsation et l’éducation. Les responsables politiques ne doivent pas renoncer à leurs responsabilités, abandonner les immigrés à eux-mêmes dans des ghettos chaque jour plus éloignés de la société française, laisser se créer, comme en Angleterre ou aux États-Unis, des petits tiers-mondes localisés.

Présentation vidéos du livre :

Pour acheter le livre :

Publicités