Juger le VIIème au l’aune du XXIème, par Elif Shafak.

Elif shafak 4n

 Conversation entre deux colocataires d’une maison étudiante :

Mona : Tu sais quoi, tu es né dans une religion remarquable, on t’a donné pour guide un merveilleux prophète, mais au lieu d’apprécier ses bienfaits et de t’efforcer de devenir meilleure, tu n’arrêtes pas de te plaindre.

Shirine : Justement puisqu’on parle du prophète il y a des choses que je trouve —

Mona lui coupa la parole : N’essaie même pas. Tu peux t’en prendre à moi. Ça ne me gène pas. Mais je ne peux pas laisser les gens s’attaquer à mon Prophète quand ils ne savent pratiquement rien sur lui. Critique le monde musulman, d’accord, mais laisse-le en dehors de ça.

Shirine frustré protesta : Pourquoi devrait on épargner à qui que se soit une réflexion critique ? Surtout quand on est à l’Université.

Mona: Parce que ce que tu appelles une réflexion critique n’est qu’une ânerie utilitaire. Parce-que je sais ce que tu vas dire et je sais aussi que ton regard est impur, ton savoir corrompu. Tu ne peux juger le VIIème siècle à l’aune du XXIème !

Shirine : Si, je peux, si le VIIème siècle prétend gouverner le XXIÈME !

Élif Shafak, Trois filles d’Ève.

 
Je vous présente le livre en vidéo : 

 

Acheter le livre en cliquant sur l’image ci-dessous :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.