Il faut interroger, non pas la contrainte direct, mais l’obtention de l’assentiment pour le port du voile en pays démocratique. Par Cyril CHEVROT

btf

 

Quand on veut savoir si une femme est forcée ou non à mettre le voile dans un pays comme la France, il ne faut pas forcément s’intéresser à une contrainte, physique ou mentale, directe – bien que cela existe encore – mais plutôt aux conditions d’obtention de l’assentiment de cette femme pour le port du voile.

En effet peut-on considérer qu’une femme est libre de porter le voile si elle a été voilée à un jeune âge par ses parents et que, donc, cette fille devenu femme porte le voile, aussi, parce-qu’il est une des conditions à ce lien affectif Intense qui rend les parents fière de leur fille ? Qui rend aussi la « communauté » fière d’elle, les hommes et les femmes de la communauté lui accordent le respect que l’on doit aux « vertueuses ». Peut-on considérer que nous parlons ici de liberté ? Est on conscient de la force mentale et intellectuelle qu’il faut pour résister à cela ?

Peut-on considérer qu’une femme est libre de porter le voile si elle doit choisir entre la pudeur et l’impudeur, c’est à dire entre être la pudique ou la pute ? En effet, si le voile est la pudeur ne pas porter le voile est de fait impudique ! Où est le choix ? Qui voudrait être impudique dans une communauté ou la pudeur est sacralisée ?

Cyril.

2 commentaires

  1. La liberté ne réside pas dans le choix de la pudeur ou dans celui de l’impudeur . La liberté , c’est se rendre apte à questionner le concept de pudeur . Une personne qui reproduit sans les interroger les préjugés de sa communauté s’aliène au regard des autres et ne se construit pas en sujet libre et autonome . L’individu ne peut réaliser son authentique personnalité qu’en se plaçant à juste distance de ses modèles d’attachement premiers . Des auteurs tels que John Bowlby et Winnicott , spécialistes du développement pyscho-affectif et intellectuel de l’enfant ont au milieu du XXième siècle , mis en évidence que si l’attachement est une condition première à la survie , il est nécessaire qu’un processus de séparation s’installe pour que l’individu se tourne vers le savoir , forge sa pensée critique et advienne ainsi à lui -même .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.