Critique de « Quentin, qu’ont ils fait de toi? » De Véronique Roy

9782221196069ORI

J’ai lu cette semaine le livre de Véronique Roy  « Quentin qu’ont ils fait de toi? » Et je vais vous dire ce que j’en ai pensé.

C’est un livre qui nous parle d’un jeune homme, un fils, celui de Véronique Roy, qui se converti à l’islam à la suite de questionnements existentiels, quand il est un jeune adulte, dans la ville de Sevran.
Cette conversion de Quentin est d’abord sans influence sur le quotidien du jeune homme ou de sa famille. Mais très vite, au fur et à mesure que Quentin côtoie des endroits plus ou moins appropriés, comme la fameuse « Mosquée DAECH« , il va malheureusement changer de manière lente, progressive, mais irréversible, pour devenir de plus en plus radical dans sa pratique et dans son discours. Sa maman va tenter, avec les autres membres de la famille de Quentin, de le raisonner et de le faire réagir pour redevenir le jeune homme sportif, aimant, joyeux, festif, qu’il était avant cette conversion …..

Quentin va malheureusement être de plus en plus soumis à l’emprise de personnes troubles et surtout à l’emprise de idéologie islamiste qui parait avoir toute puissance sur lui jusqu’à l’empêcher, par exemple, d’assister à la cérémonie qui se tenait à l’église pour le décès de sa grand mère qu’il aimait pourtant de tout son cœur. Quentin va finalement aller en Syrie pour vivre selon sa Foi nouvellement acquise et il y perdra malheureusement la vie.

Acheter le livre au meilleur prix :

La radicalisation de Quentin Roy a été très lente et Quentin n’a jamais vraiment rompu les liens d’avec sa famille, qu’il aimait de tout son cœur. C’est ce qui lui permet de garder le contact avec les siens, même depuis la Syrie. C’est d’ailleurs là une richesse extraordinaire pour le livre car sa maman, Véronique Roy, nous retransmet les échanges qu’elle a eu avec son fils tout au long de son processus de radicalisation. Loin des clichés sur les personnes radicalisées qui seraient forcément des jeunes perdus ou en rupture familiale ayant des problèmes relationnels au seins de leur famille, Quentin est un jeune homme épanouit, équilibré, joyeux, sportif, gentil, empathique et sympathique avec les autres qui avait de très bonnes relation avec sa famille et son environnement proche et pourtant il va se radicaliser……..

Ma présentation en vidéo : 

Un livre émouvant que j’ai dévoré et qui montre bien l’emprise d’une idéologie totalitaire qui se développe dans notre pays et qui peut surprendre n’importe qu’elle famille, même les familles en pleine santé relationnelle, contrairement à ce que l’on pourrait intuitivement penser. Dans le livre on voit d’ailleurs très bien, grâce à l’excellent récit de l’auteure, les tiraillements internes de Quentin qui tente de concilier, non sans mal, l’amour puissant qu’il voue à sa famille avec l’idéologie qui tente de le mettre en rupture d’avec les valeurs de cette famille et plus largement de son pays.

C’est également un livre qui véhicule beaucoup d’émotions parce-que le quotidien de cette famille ressemble à tant d’autre qu’on s’identifie toute suite et sans efforts à eux. Mais aussi et surtout parce-que ce témoignage montre une famille aimante qui tente de retenir leur garçon dans la réalité et un garçon radicalisé qui souffre de l’intérieur car il ne peut choisir entre l’amour de sa famille et l’idéologie mortifère qui est désormais la sienne.

Bref un témoignage poignant que je vous recommande et que vous pourrez trouver ici : 

Voici quelques petits extraits du livre : 

Quentin avait-il le profil idéal pour devenir la proie de ceux qui l’ont manipulé ? C’est une question pernicieuse et lancinante que je ne peux pas m’empêcher de me poser. Car il y a au moins une chose dont je suis certaine dans toute cette histoire : mon fils ne s’est pas embarqué de lui-même, en pleine possession de ses moyens, dans cette impasse. Le Quentin que je connais, celui que nous avons élevé avec son père dans le respect des différences, des origines et des croyances d’autrui n’est pas le Quentin obtus et replié sur ses principes simplistes et dangereux, que nous avons vu se transformer sous nos yeux. Des hommes – j’ai peut-être tord mais j’ai du mal à imaginer que des femmes aient pu tenir un rôle prépondérant dans ce processus – ont réussi à détruire son cerveau. À le fragiliser au point de l’empêcher, même physiquement, de rentrer dans une église pour dire adieu à sa grand-mère.

Je n’en veux pas à l’islam. Bien sûr, la dimension religieuse est prépondérante. Et les musulmans de France auraient tort d’imaginer qu’ils n’ont pas leurs voix à faire entendre sur le sujet. Parce-que, même s’ils n’ont absolument pas à se sentir coupable de quoi que ce soit, c’est malgré tout au nom de leur religion que les barbares de l’organisation État Islamique, et ses idéologues Islamistes, fréro-salafiste, séduisent nos jeunes et les utilisent comme chaire à canon.

Véronique Roy, « Quentin, qu’ont-ils fait de toi ? »

30221260_10216297788505660_3574676522762294299_n

Un autre livre [….] l’a beaucoup influencé : « la Bible, le Coran et la science de Maurice Bucaille. Il m’en parlait régulièrement et je l’ai lu pour mieux comprendre. Son auteur français fut le médecin personnel de la famille royale saoudienne. Ce converti prétend que le Coran est le texte sacré le plus fiable scientifiquement, au contraire de la Bible notamment. Pas très convaincant. Ce n’est pas à proprement parler un livre fondamentaliste, mais j’ai rencontré une autre mère dont le fils est mort en Syrie et qui avait lu ce même ouvrage.
Ça m’a évidemment troublée.

Véronique Roy, « Quentin, qu’ont-ils fait de toi ? »

30265240_10216297994630813_6541890949826783181_n

Le seul indice matériel dont nous disposions est une « certificat d’Islam« , délivré au mois d’août 2013, par une association culturelle d’Aubervilliers. Nous avons découvert son existence que tardivement, après son départ. Ce document n’a aucune valeur mais, en effectuant de simples recherches, il fournit de précieuses indications. Si l’on se fie à son site, l’association est gérée par un imam de la mosquée d’Aubervilliers qui organise de nombreuses conférences en France. Un prédicateur qui, en 2013, avait été menacé d’expulsion par Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur, pour avoir tenu des propos prétendument homophobe. Des accusations que ses proches avaient alors vivement contestées. Dès que nous avons eu connaissance de ce certificat, nous avons cherché à joindre un responsable de l’association. En vain. Depuis, nous avons appris qu’elle a été dissoute. On ne saura donc jamais quel rôle elle a pu jouer dans le cheminement de notre fils et, en l’état, nous n’avons aucunes raisons de leur faire de reproches. D’autant qu’au début de l’année 2016, nous avons appris qu’il fréquentait régulièrement une mosquée suspecte de Sevran, rebaptisée dans la presse « mosquée Daech » ! Elle a précipitamment fermée ses portes en Mars 2016… Malheureusement, faute d’accès au contenu de l’enquête judiciaire ouverte après le départ de Quentin, nous en sommes réduit à nous poser des questions.

Véronique Roy, « Quentin qu’ont-ils fait de toi ? »

Voilà, bonne lecture :

Vous trouverez un autre témoignage sur le même sujet ici :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s