L’appropriation culturelle, par « Tania de Montaigne ».

30740832_10216379733634237_960872736828761285_n

Acheter le livre :

Aujourd’hui, « appropriation culturelle » désigne « l’acte de prendre ou d’utiliser des éléments d’une culture qui n’est pas la vôtre, qui plus est, sans montrer que vous comprenez ou respectez cette culture ». Dans son livre, « Qui possède la culture ? Appropriation et authenticité dans la loi américaine, Susan Scafidi précise que par « éléments d’une culture » on entend  » les vêtements, la langue, le folklore, la cuisine, les symboles religieux, la médecine traditionnelle…. » entre autres. Elle ajoute que, pour qu’il y est « appropriation culturelle », il faut s’être emparé de ces éléments « sans permission ».

Mais, si on voit bien comment une personne peut permettre à une autre d’utiliser un objet qui lui appartient, il est plus compliqué de savoir qui est le propriétaire d’une langue ou d’une recette de cuisine. Dans ce cas, qui est habilité à donner l’autorisation ? Quel comité sera chargé d’autoriser une personne à pratiquer le Karaté, la danse indienne ou la calligraphie chinoise ? D’ailleurs à qui appartient un style artistique ?

Tania de Montaigne, L’assignation, les Noirs n’existe pas.

Présentation vidéo du livre rien que pour vous :

Acheter le livre :

 

 

 

 

 

Publicités