La pensée libre en Islam. Par Rachid Benzine.

RBcenter3

Mohammed Arkoun cherche à renouer avec cette tradition de penseur libre en Islam qui a quasiment disparu depuis le XIIIème siècle. « En ce qui me concerne, a-t-il déclaré dans une interview, je récuse toute manipulation des textes à des fins idéologiques. Tout ce qui appartient à l’Islam a été étatisé par des états qui n’autorisent pas le débat. Moi, je me situe d’un point de vue interne à l’Islam : j’ai la préoccupation de restaurer notre compréhension du phénomène religieux comme un phénomène universel. J’entends restaurer cette vérité historique selon laquelle les religions ont inspiré, orienté et enrichie la créativité culturelle, quelle que soit la tradition à laquelle on se réfère. Je donne la possibilité d’entrer dans la religion par la culture et non nécessairement par le catéchisme. »

Acheter le livre « Les nouveaux penseurs de l’Islam » de Rachid Benzine :

Selon Mohammed Arkoun, les croyants ont bien sûr le droit d’entrer dans la religion par le « catéchisme ». Mais, en militant pour cette approche des religions par leur dimensions culturelles, il souhaite contribuer à la construction d’un espace civique moderne – pas seulement pour une religion, mais pour des religions. Il est persuadé que cela peut enrichir notre réflexion sur la politique,notre réflexion philosophique sur les conditions de production du sens dans les sociétés, et sur la critique de ce que les sociétés appellent les valeurs. « Nietzsche nous a appris à nous interroger sur les valeurs. Et Marx, à sa façon, a également soulevé ce problème. »

Il est urgent , selon Arkoun, de prendre en charge de façon critique la prétention des religions aujourd’hui à dire le droit dans les sociétés, à commencer par l’islam politique.

Il importe de combler les décalages historiques et de parler autrement qu’on ne le fait des cultures, de façon à ne pas déclencher des irritations et des revendications identitaires.

En réalité, l’Islam est :

« théologiquement protestant, puisque le musulman est libre dans son rapport à Dieu, et politiquement catholique, dans la mesure où, depuis les Omeyyades, l’Etat ( c’est à dire le pouvoir politique) a confisqué cette liberté propre à l’Islam de se constituer en sphère autonome du spirituel ».

Rachid Benzine, les nouveaux penseurs de l’Islam :

Je vous présente le livre en vidéo :

Acheter le livre :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s