La critique de la société du spectacle ne suffit pas….. Par Cyril CHEVROT

World Cup - Final - France v Croatia

Le spectacle se représente à la fois comme la société même, comme une partie de la société, et comme instrument d’unification. En tant que partie de la société, il est expressément le secteur qui concentre tout regard et toute conscience. Du fait même que ce secteur est séparé, il est le lieu du regard abusé et de la fausse conscience ; et l’unification qu’il accomplit n’est rien d’autre qu’un langage officiel de la séparation généralisée.

Guy Debord, « la société du spectacle ».

Le spectacle est le capital à un tel degré d’accumulation qu’il devient image.

Guy Debord, « la société du spectacle ».

372609-coupe-du-monde-2018-l-equipe-de-france-defile-sur-les-champs-elysees-a-paris-4

La critique de la société du spectacle ce n’est pas uniquement la critique du spectacle à la TV, sur les affiches publicitaires, sur internet, des productions intellectuelles de capitalistes convaincus ou de la caste des favorisés par ce capitalisme.

La critique de la société du spectacle c’est la critique aussi – et surtout ? – de la falsification du réel par le « spectacle« . La critique de l’aliénation des subjectivités individuelles qui désormais sont elles même des « agents autonomes » de la société du spectacle dans la réalité elle-même.

Il est, par exemple, plus intéressant, pour une femme, de vivre des amitiés avec ses proches comme sont décrites les amitiés dans la série Friends que de vivre l’amitié comme des prolétaires du monde actuel. Il est plus intéressant de vivre son couple comme le font les actrices de la série Desperate housewives que comme un couple de bourgeois de la société actuelle, il est plus intéressant de vivre sa sexualité comme dans le dernier porno à la mode que comme des amoureux inexpérimentés etc…

Ces relations sont certes plus intéressantes mais elles sont aussi factices.

Cette aliénation de nos subjectivités et des rapports individuels entre individus nous éloigne donc de véritables rapports authentiques, moins spectaculaires mais plus « vrais », qui eux seraient bien plus nourrissants en plus d’être le fruit de notre propre subjectivité en lieu et place d’une reproduction In-Vivo de la société du spectacle dans la vie réelle dont la société actuelle est désormais abreuvée.

On peut même aller plus loin en disant que la société du spectacle produit des images – des représentations- autonomes qui viennent intermédiées les relations entre individus. L’exemple du patriarcat est une exemple de choix ou l’on vient assigner des rôles et des « images de l’autres » autonomes qui viennent polluer notre perception de qui est réellement « l’autre » – la femme docile, douce, blanche, parfumée, pure, etc et l’homme fort, agressif, virulent, bodybuilder, riche, etc. Même chose entre citoyens ou les productions de la société du spectacle – livre, TV, Journaux, sites web, etc – viennent nous distiller des imageries autonomes ( désormais transmises à notre subjectivité avec une vie propre) de ce qu’est « l’autre ». On sait tous, par exemple, que les Insoumis de Mélenchon sont tous des communistes rêvants du renouveau de l’URSS, on sait tous que les électeurs du FN sont des admirateurs de Hitler, etc….

Le spectacle est d’abord partout dans la réalité et la réalité est en partie dans le spectacle mais dans les deux cas la réalité est lourdement soumise à un agencement spectaculaire qui vient légitimer et justifier le capitalisme et le consumérisme jusqu’à dans nos propres actions quotidiennes.

Cyril CHEVROT

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.