Pourquoi les « Arabes » sont-ils pathologiquement attachés au passé ? Par Hamid Zanaz.

38731831_10217230887512552_2956538908269084672_n

– Comment expliquez vous l’attachement pathologique des Arabes musulmans au passé, y compris parmi ceux qui, en Occident tentent d’adapter la civilisation à la religion alors qu’il est nécessaire d’adapter la religion aux valeurs modernes ?

  • Celui qui n’a pas de présent cherche son existence dans le passé. Plusieurs facteurs sont responsables de cette absence du présent, notamment l’état tyrannique a créé un vide politique et intellectuel ouvrant la porte aux courants de l’islam politique. En même temps, l’absence d’un projet réformateur – en politique comme en matière de religion – depuis l’apparition des États musulmans modernes a favorisé des régimes sans légitimité, dirigés par des élites qui défendent des intérêts minoritaires dans la société. Parce-qu’ils se savent illégitimes, ces régimes s’en sont remis à des services de sécurité qui ont tué la dignité humaine dans les pays concernés.

– Et les musulmans qui ont émigrés en Occident, en quête d’un avenir convenable et d’une vie meilleur ?

  • la plupart les ont effectivement trouvés, mais certaines communautés musulmanes ont transformé leur religion en une identité importée et ils se sont isolés de leur environnement social.

– Une identité importée !

  • je dis « identité importée » car il ne s’agit pas de la religion telle qu’elle est vécue dans la société d’origine, mais de celle qui empreinte des modes de pensée venant des pays du Golfe. Le plus grave, c’est que la pensée Islamiste, dans toutes ses composantes – Frères Musulmans, salafistes, djihadistes -, s’est développée parmi les diasporas musulmanes. Elle est enseignée aux enfants dans les mosquées, diffusée au sein des cercles religieux par les livres distribués et les prêches de la prière du vendredi. Le résultat est que les jeunes se comportent avec agressivité et haine envers les pays occidentaux où ils résident – comme s’il s’agissait de vache à lait dont on profite avant de les égorger. Le problème est que la tendance répondue dans les pays musulmans, a accuser l’extérieur de tous nos malheurs s’étend parmi ces communautés.

On trouve toujours ce sentiment que les musulmans sont victimes de « l’islamophobie« , – le mot est de plus en plus courant. Je connais les dangers des mouvements d’extrême droite présents dans de nombreux pays européens, mais il faut reconnaître que la plupart des communautés musulmanes ont affaire à des gouvernements qui s’emploient a respecter les droits des minorités.

Dire que les musulmans sont des victimes revient à ignorer les très graves problèmes sociaux dont souffrent les fils et les filles des diasporas musulmanes, tel que le mariage forcé des mineures, les crimes d’honneur, l’excision, etc. En outre, le développement de l’islam politique parmi ces communautés influe sur leur attitude a l’égard de leurs nouvelles patries, puisque leur allégeance va plutôt à l’Oumma (nation musulmane) et qu’elles vivent dans des ghettos. Cette situation donne des arguments aux mouvements d’extrême droite occidentaux, qui soutiennent que ces gens-là demeurent des étrangers.

– « Nous sommes nés libres, notre liberté est note responsabilité. Nulle peur, ni de la punition ni de la société, ni même de Dieu. Idiot celui qui a peur d’une autre chose que lui-même. » C’est ainsi que vous terminez votre livre « Péchés ». Comment peut-on se libérer en vivant dans une culture arabo-islamique qui étrangle les individus et abhorre la liberté ?

  • On se libère quand on décide de casser le mur du silence et de la peur, quand on exprime nos propres opinions sans détour dans des mots clairs.

Propos de Elham al Manea, hevéto-yéménite, professeur à l’Institut des sciences politiques à l’Université de Zürich. Écrivain et activiste des droits de l’homme.

Propos recueillis par Hamid Zanaz dans son livre : « Non nos voix ne sont pas une honte ».

Acheter le livre :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.