Comprendre en 3 minutes et 3 leçons le dernier rapport du GIEC – octobre 2018.

Quelles sont les conclusions du derniers rapport du GIEC au 8 octobre 2018 ?
Une chose est sûr ce rapport marque une rupture d’avec les anciens rapports du GIEC explications :

 

 

Avant de nous pencher sur ce sixième et dernier rapport commencons par nous rappelez de ce qu’est le GIEC : C’est un Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est le principal organe international chargé d’évaluer le changement climatique. Il a été créé en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) pour fournir au monde une vision scientifique claire de l’état actuel des connaissances en matière de changements climatiques et de leur incidence potentielle sur l’environnement et la sphère socio-économique. La même année, l’Assemblée générale des Nations Unies approuvait cette initiative de l’OMM et du PNUE.

Le GIEC est un organe scientifique. Il a pour mission d’examiner et évaluer les données scientifiques, techniques et socio-économiques les plus récentes publiées dans le monde et utile à la compréhension des changements climatiques. Il n’est pas chargé de conduire des travaux de recherche, ni de suivre l’évolution des données ou paramètres climatologiques.

Le GIEC est un organisme intergouvernemental. Ouvert à tous les pays Membres des Nations Unies et de l’OMM, il compte lui-même actuellement 195 pays Membres. Il se réunit au moins une fois une fois par an dans le cadre de sessions plénières auxquelles sont représentés les gouvernements et lors desquelles sont prises les grandes décisions relatives au programme de travail du Groupe d’experts et sont élus les membres et le président du Bureau. Les représentants des gouvernements participent aussi à la détermination des grandes lignes des rapports, à la désignation des auteurs et au processus d’examen, et acceptent, adoptent et approuvent les rapports lors des sessions plénières.

De par sa nature scientifique et intergouvernementale, le GIEC est en mesure d’offrir des ressources uniques aux décideurs en matière d’information scientifique rigoureuse et équilibrée. En souscrivant aux rapports du GIEC, les gouvernements reconnaissent la légitimité de leur contenu scientifique. Les travaux de l’organisation se veulent, par conséquent, utiles pour la prise de décision, mais sans intention de dicter l’action à engager.

Grâce aux évaluations du GIEC, les autorités, à tous les niveaux, disposent d’informations scientifiques qui peuvent être utilisées pour mettre en place des politiques relatives au climat. Ces évaluations occupent une place centrale dans les négociations internationales sur les mesures à prendre pour faire face au changement climatique. Dans un souci d’objectivité et de transparence, les rapports du GIEC sont rédigés et révisés en plusieurs étapes.

Le GIEC évalue les milliers d’articles scientifiques publiés chaque année, en vue d’informer les décideurs de nos connaissances et de nos lacunes dans le domaine des risques liés aux changements climatiques. Il détermine les éléments sur lesquels la communauté scientifique s’accorde, ceux à propos desquels les opinions divergent et ceux qui nécessitent de plus amples recherches. Le GIEC ne conduit pas ses propres travaux de recherche. Pour établir ses rapports, le GIEC mobilise des centaines de scientifiques et autres responsables, issus d’horizons très divers. Une dizaine d’employés permanents seulement travaillent au
Secrétariat du GIEC.

Le GIEC à déjà émis 5 rapports avant ce sixième et dernier datant du 8 octobre 2018 et voici ce qu’il nous dit :

dossier-giec-15-page-001

dossier-giec-15-page-002

dossier-giec-15-page-003

dossier-giec-15-page-004

dossier-giec-15-page-005

dossier-giec-15-page-006

dossier-giec-15-page-007

 

Quelles sont déjà les effets actuels ?

e5914919ce_132473_climat-monde-2017

Comprendre les conséquences d’un réchauffement de la planète de 1,5°C et au-delà.
Explications dans une courte vidéo :

 

Vous l’avez compris la situation est dramatique mais pas déserpérée et si nous voulons un avenir serein, non plus pour nos petits-enfants, mais désormais pour nos enfants il faut que tout le monde oeuvre dans la meme direction chacun à son niveau sans se complaire dans le déni.

 

Cyril.

 

 

Télécharger les conclusions du rapport : dossier-giec-15

Télécharger le document « comprendre le GIEC »: ONERC_Livret_Mieux_comprendre_le_GIEC_2018

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.