Acheter le livre : https://amzn.to/2QRjO7N

A quel moment les « frères » (islamistes) avaient-ils permuté mes repères ? En avais-je eu vraiment ? Je ne crois pas.

J’étais sur leur chemin, objet perdu, ils m’ont ramassé et m’ont gardé puisque personne ne m’avait réclamé.

J’étais sur leur chemin, objet perdu, ils m’ont ramassé et m’ont gardé puisque personne ne m’avait réclamé.
Qu’avais-je été avant ? Une feuille volante ballottée par des vents contraires.

Sur cette page blanche, ils avaient promis d’écrire une épopée dont je serai le héros. Avais-je été heureux parmis eux ? Bien-sûr que oui. J’étais heureux et fier ; j’avais une visibilité, une contenance, un idéal, moi qui ne faisait que glandouiller dans les tripots avant de rentrer chez moi en rasant les murs, une main devant, une main derrière, au grand dam de mon père.

Un parasite, voilà ce que j’étais avant, une larve qui, toute honte bue, vivotait aux crochets d’un père radin et d’une mère misérable.

« Khalil« , de Yasmina Khadra.