Acheter le livre :

« Les féministes qui soutiennent les femmes iraniennes se découvrant la tête et risquant la prison ne trouvent pas incohérent de défendre le port du voile en France.

Comme si seule la contrainte légale était gênante, alors que c’est le voile et ce qu’il symbolise comme emprise communautaire et subordination aux exigences masculines orientales et islamiques qu’il faut combattre.

Par quelle singulière tournure d’esprit un même objet peut-il recouvrir un sens différent selon le pays où il est porté et les conditions juridiques et sociales en fonction desquelles il est porté ?

Les mollahs, la police religieuse, les conservateurs iraniens doivent sans doute avoir conscience que le port du hijab émancipe, qu’il est, selon les mots de R. Diallo, un marqueur de féminité au même titre que les talons aiguilles. »

Fatiha Boudjahlat, « Combattre le voilement ».

 

Je vous présente le livre en vidéo ici :