Histoire, Islam

« Il faut distinguer la société du Coran au VIIe siècle et celle du hadith au IXe siècle ». Par Rachid Benzine.

Peut-être en raison de la critique d'Edward Saïd a faite de l'orientalisme, nous en sommes malheureusement venus à abandonner l'islamologie classique, qui était fortement marquée par la recherche historique, au profit des seules sciences politiques et de la sociologie, y compris dans les milieux universitaires. En France, nous n'avons presque plus de grands arabisants, et… Lire la suite « Il faut distinguer la société du Coran au VIIe siècle et celle du hadith au IXe siècle ». Par Rachid Benzine.

Histoire, Islam

La problématique du « passé » dans la tradition islamique. 

     La représentation du passé de l'islam, que ce soit dans les pays musulmans eux-mêmes ou en dehors d'eux, pose problème, notamment pour la période des origines, qui s'inscrit dans une histoire mythique. Certes "ce qui s'est réellement passé" nous échappe, mais l'histoire mystifiée après coup ne saurait remplacer celle qui manque et pose… Lire la suite La problématique du « passé » dans la tradition islamique. 

Histoire, Islam

De l’historicité de l’islam, par Rachid Benzine. 

   J'ai été confronté à l'histoire au sens moderne, c'est à dire à l'histoire critique du passé. J'ai compris que les choses ne s'étaient pas déroulées comme le raconte l'histoire sainte. Que si l'histoire sainte reflétait les besoins et l'esprit des sociétés qui l'ont patiemment construite, elle restait tributaire des objectifs de cette société et… Lire la suite De l’historicité de l’islam, par Rachid Benzine. 

Histoire, judaïsme

Les livres saints dans l’histoire par Delphine Horvilleur.

  Quand j'ai rejoint l'École rabbinique, le directeur de séminaire m'a annoncé que les cours de "théologie" - je mets ce mot entre guillemets, car il n'est pas très juif - seraient tous dispensés pendant le cours d'histoire. Selon le principe que la théologie, c'est à dire la façon dont on parle du divin ou… Lire la suite Les livres saints dans l’histoire par Delphine Horvilleur.